Œil de tigre




On sait qu’en Mésopotamie ce minéral était déjà connu : on l’appelait l’œil de Bellus, sachant que Bellus-Marduk était un dieu très important à Babylone, surtout au temps de Nabuchodonosor. Une autre tradition, d’origine inconnue, raconte qu’autrefois, les hommes, avant de partir pour un long voyage, donnaient à boire à leur femme du lait dans lequel avait trempé une amulette sculptée dans l’œil-de-tigre : cela leur garantissait (peut-être) non pas la fidélité de leur épouse, mais l’absence de grossesse en cas d’écart de conduite…

Il décrit ainsi l’œil-de-loup (qui passe souvent pour être l’ancien œil-de-tigre) : « Pierre œil-de-loup, de son nom grec : la lycophtalme, a quatre couleurs de roux, entourée d’un cercle blanc comme l’œil des loups auquel elle ressemble complètement. »

Symboliquement, le tigre est l’animal idéal pour désigner cette pierre car dans la culture chinoise il incarne la force et la protection, tout comme la pierre. Au Japon, l’œil-de-tigre est traditionnellement utilisé en pigment minéral dans l’art de la peinture au même titre que le jaspe, l’agate et la malachite. Ces pigments sont connus sous le nom Iwa enogu岩絵の具et l’œil-de-tigre s’appelle alors teishicha.

En 2005, un mineur a découvert le plus gros des spécimens jamais trouvés. D’abord exposé au salon des gemmes et minéraux de Tuescon en Arizona, il est ensuite découpé en tranches. On l’admire désormais sur le comptoir de réception d’un hôtel luxueux de Port Hedland et au musée de Kalgoorlie, célèbre ville minière de l’Australie où il forme un impressionnant dessus de table.

Introduction :

Pour commencer définissons ensemble ce qu’est un œil de tigre.
Un Œil de tigre est composé de dioxyde de silicium (Sio2), il est jaune et brun avec des éclats soyeux, l’oeil de tigre est une pierre protectrice elle réfléchis le négatif vers sont émetteur.

Son nom provient de sa ressemblance avec l’œil de l’animal. Il fut découvert dans les années 1800 en Afrique du sud. On a d’abord pensé qu’il s’agissait d’une pierre très rare et fut donc vendue comme une pierre précieuse très chère. Mais d’autres dépôts furent découverts, d’abord en Afrique occidentale, et au début des années 1900, l’œil de tigre devint une pierre semi-précieuse de prix modeste.

Sous l’Empire Romain, la pierre œil de tigre était utilisée par les guerriers et soldats pour se protéger lors des batailles. Plus tard au moyen-âge, l’œil de tigre était porté en pendentif œil de tigre afin de repousser les sortilèges et chasser les mauvais esprits. Cette pierre singulière avait également la réputation d’être la pierre « qui voit tout », grâce à son aspect..

Dans l’Antiquité, on ne retrouve pas de description exacte correspondant à l’œil-de-tigre mais quelques rapprochements sont possibles à condition de ne pas oublier la mise en garde de Pline l’Ancien : « Il serait bon d’avertir le lecteur que, suivant le nombre varié des taches et des inégalités, suivant les différents auteurs et les différentes nuances des veinures, les noms ont souvent changé pour une substance qui restait la même la plupart du temps».

Les musées et les salles des ventes actuelles exposent fréquemment des objets en œil-de-tigre venus d’orient ou d’occident datant des XVIIème et XVIIIème siècle. Il s’agit le plus souvent de figurines mais on peut admirer également des coupes, des tabatières, des bouchons de flacons, des brûleurs d’encens….

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créer un nouveau site sur WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :